« Et le corps se détend »

« Et le corps se détend »

Image Mabel Amber from pixabay

En lisant cette phrase vous allez éventuellement penser que c’est plus facile à dire qu’à faire !

Et si la vraie question était en fait de pouvoir simplement prendre conscience des tensions dans son corps pour enfin pouvoir agir dessus et vivre la détente.

Dans cet article je vais vous parler de mon approche en tant que sophrologue.

La sophrologie est une science de la découverte de la conscience conçue dans les années 60 par le neuropsychiatre Alphonso Caycedo.

Elle est reconnue et utilisée dans le domaine médical, les milieux socio éducatifs et sportifs.

Sa pratique régulière permet d’atteindre une meilleure lucidité de soi et de s’adapter mieux aux contraintes de notre société.

« image par mohamed Hassan de Pixabay

Que se passe t’il dans notre corps lors d’un exercice de sophrologie ?

Afin de mieux comprendre les effets de la détente dans notre corps il est pour moi essentiel de vous donner quelques notions sur le fonctionnement de notre système nerveux.

« Image par Gred Altmann de Pixabay »

Il existe deux parties qui constituent le système nerveux :

  • système nerveux central et périphérique qui commande les muscles de votre corps et les organes des sens.
  • Système nerveux autonome qui commande la respiration, la digestion, la circulation sanguine…

Vous allez comprendre que ce second système nerveux se divise en deux parties sympathique et parasympathique qui contrôlent les réactions de l’organisme face au calme et au stress.

Nous avons besoin du stress et souvent il est bon, il nous permet de réagir en cas de danger. Le problème c’est que nous sommes en hyper stress et que le système sympathique prend trop de place…

Prendre conscience des tensions dans le corps et pouvoir agir dessus…

Pour aller plus loin ce que vous devez retenir à présent c’est que le systèmesympathique est responsable des tensions musculaires.

Le système parasympathique quant à lui favorise la détente procure un effet de calme à l’intérieur de votre corps.

Donc quand vous pratiquer un exercice de sophrologie le système parasympathique est sollicité il prend le dessus face au système sympathique responsable des tensions musculaires dans le corps.

Image Pexels from Pixabay

Système Sympathique n’est pas si sympathique…

Pratiquer des exercices de sophrologie au quotidien…

La pratique de la sophrologie au quotidien à travers ses différents exercices va permettre au corps de se détendre en douceur.

Voici un exemple d’exercice simple à réaliser au quotidien

« Prenez quelques secondes pour ressentir la tension dans vos épaules…vous inspirez …vous retenez l’air …vous montez les épaules …prenez conscience de la tension dans vos épaules et puis soufflez et relâcher les épaules… prenez conscience du relâchement à l’intérieur de vos épaules… »

Répétez 3 fois cet exercice dès que vous ressentez le besoin de relâcher les épaules.

Différentes façons de détendre son corps

Il existe de nombreuses disciplines qui aident à la détente du corps comme le Yoga et le Pilates que je pratique personnellement et qui me procure un immense bienfait.

La liste est longue….le Qi Gong, Gym Suédoise, Relaxation, Tai Chi Chuan, Massage Bien Etre, Réflexologie Plantaire etc….

Article rédigé par Elise Al Rais, le 14 novembre 2020, Sophrologue, associée Pro Digue.

Logo Pro Digue

Harmoniser son « corps-coeur-esprit »

Harmoniser son « corps-coeur-esprit »

Harmoniser son « corps-coeur-esprit »

Aujourd’hui où le développement personnel a le vent en poupe, les gens multiplient les actions pour optimiser leurs ressources, qu’elles soient personnelles ou professionnelles…

Etre plus intelligent, être en meilleure santé, être plus équilibré émotionnellement, être bien entouré socialement; bref, être une meilleure version de soi-même !

Mais la question à se poser avant de commencer n’importe quelles démarches, c’est

« Quel est mon but ? »

et surtout

« Pourquoi ? Quel a été l’élément déclencheur de cette envie soudaine d’être meilleur ? ».

Et d’ailleurs derrière cette envie d’être une meilleure version de soi-même, ne cache t-elle pas au fond un profond mal-être et une piètre image de soi-même ???

Je pense que cela serait un bon sujet de philo !!!

En naturopathie, nous voyons les choses de façon différente. Notre plus grande ressource c’est notre vitalité. Dès lors qu’une personne souhaite aller mieux, plus loin, vivre mieux et surtout bien vieillir, il est alors important de s’assurer dans un premier temps de la qualité de son capital vitalité.

Une fois que le naturopathe a mesuré le capital vitalité de son consultant, il est alors temps de lui apprendre comment l’optimiser au mieux, la préserver et la renforcer.

Comment cela se passe t-il ?

J’aime à comparer cela avec une voiture… oui oui, mais rassurez-vous, je ne vais pas vous faire un remake d’Auto-Plus !

Lorsqu’une personne souhaite conduire une voiture, elle doit déjà passer le code de la route (la théorie), puis passer des cours de conduite (la pratique) et passer son permis (validation des acquis). Ensuite, une fois le sésame obtenu, il suffit de s’acheter un véhicule. Pour le faire rouler, grâce à son livret d’utilisation, nous saurons très aisément quel carburant mettre dedans, divers voyants sur le tableau de bord s’allumeront afin de mettre en évidence un dysfonctionnement et des contrôles techniques seront à effectuer régulièrement ainsi que changer l’huile et les filtres. Tout cela sera suivi sur le carnet d’entretien. Normalement, un bon propriétaire, s’il suit correctement les recommandations d’utilisation et d’entretien du constructeur, pourra s’attendre à ce que son véhicule vieillisse au mieux le plus longtemps possible et fasse beaucoup de kilomètres. Et ensuite, nous pouvons le changer à loisir, soit parce qu’il est trop vieux ou simplement parce qu’il ne nous plait plus.

Malheureusement, pour notre corps, cela est loin d’être la même histoire…

Nous naissons avec un corps (notre véhicule). Celui-ci une fois arrivé en bout de course, nous ne pourrons pas le changer. Pourtant, il ne nous est pas appris, comment s’en occuper au mieux. Aucune théorie, aucune pratique, aucune validation des acquis.

Toutefois, notre corps a lui aussi un tableau de bord. Mais par manque de connaissance, nous avons appris à en ignorer les signes, plutôt que de les prendre au sérieux tant qu’ils ne clignotent qu’en orange pour ensuite le faire repasser au vert. Généralement, nous attendons que les voyant soit au rouge toutes sirènes hurlantes pour y prêter attention …

Dans un monde parfait, tout cela nous serait appris à l’école, au même titre que le français, les mathématiques ou toutes ces matières essentielles.

Mais dans notre monde, c’est à vous d’entamer une démarche du « vouloir mieux se connaitre et optimiser ses ressources » et que vous pourrez atteindre ce but.

Les naturopathes sont là pour vous éduquer. Ils seront là pour faire le bilan de votre vitalité en faisant une anamnèse. Suite à cela, votre naturopathe pourra vous apprendre ce dont vous avez besoin (pas Pierre, ni Paul ni Jacques, mais bien vous !). Et il vous accompagnera le long de votre nouveau chemin.

Nous ne vous promettons pas que cette balade sera de tout repos; mais nous vous promettons de vous accompagner, de vous soutenir et de vous donner les clefs pour devenir acteur de votre santé, d’être le seul maitre à bord.

Les ressources, vous en avez !

Apprenez à les reconnaitre,

Sachez comment les optimiser,

Vivez plus sereinement.

Harmonisez votre « corps-coeur-esprit » 

Naturopathement Vôtre !

Sonia von Coeff

Optimiser ses ressources avec le yoga

Optimiser ses ressources avec le yoga

Optimiser ses ressources avec le yoga

Optimiser ses ressources :

Une des définitions du larousse : ressource n.f.

Ce qui tire d’embarras, améliore une situation difficile.

L’une des plus belles ressources que nous avons chacun d’entre nous, que l’on soit Inuit, Mong, Apache, Parisien, Brésilien, ou encore Nancéen, c’est cette faculté à respirer. Sans que l’on s’en rende compte, nous effectuons en moyenne 23000 cycles de respirations par jour. Lorsque l’on vient au monde, d’instinct nos poumons se gonflent (avec quelques fois en guise de bienvenue, une claque sur les fesses 🤔), et lorsque l’on quitte notre corps on laisse s’échapper notre dernier souffle. Inspire, expire. Tout le long de notre vie, grâce à notre système neuro végétatif, notre souffle va s’accélérer dans les situations de stress (système sympathique) et se ralentir au repos (parasympatique). Or, nous, les êtres humains, nous sommes les seuls animaux à pouvoir modifier notre respiration, retenir ou ralentir consciemment notre souffle. Quelle chance ! Je dirais même quel pouvoir, quelle ressource ! En effet, grâce à cela et de manière très simple, il est possible de reprendre le contrôle de notre corps et donc de nos émotions. 

En yoga,  les exercices de respirations se nomment pranayama (traduction : maitrise du souffle).Que l’on soit stressé, que l’on subisse des attaques de panique, ou que l’on déprime ou même que l’on soit en dépression,…. la respiration est un outil extrêmement efficace pour « se tirer d’embarras ou améliorer une situation difficile « (cf Def larousse). 

Forcer le ralentissement de la respiration va nous calmer, réveiller notre système parasympatique, et de ce fait :

– améliorer notre digestion,

– ralentir le cœur

– dilater les vaisseaux

– améliorer notre système cognitif, nous réfléchissons mieux

– améliorer la fonction sexuelle

– contracter la pupille

– calmer les pensées et ruminations

Il y a bien d’autres pratiques de yoga telles que les asanas (posture en pleine conscience), krya (purification), et méditations qui ont de multiples effets calmants…

Si vous avez lu l’article jusqu’ici, c’est sans doute que le yoga vous attire…

La meilleure façon de décrire le yoga, c’est d’essayer, là, ici et maintenant, par ce petit exercice de respiration que je vous propose :

« Installez-vous confortablement, dans un endroit calme. Posez les mains sur les genoux, fermez les yeux, et concentrez-vous sur votre respiration, observez l’air frais qui entre par les narines et l’air chaud qui en ressort. Restez concentré le plus longtemps possible, si une pensée arrive c’est normal, revenez alors à votre respiration. Faites cet exercice 5 à 10 mn, et ensuite ressentez le bien-être qui en découle. »

Si ce bien-être vous a plu, rendez-vous pour un stage de yoga en entreprise ! 

Praesent sed ut elit. Curabitur et, pulvinar fringilla Phasellus suscipit consectetur